The Computational Propaganda Project

Oxford Internet Institute, University of Oxford

A Twitter Bot Imitates Donald Trump in order to Attack him Better (Un « bot » Twitter imite Donald Trump pour mieux le dénoncer)

The project’s research into the 2016 US Election was featured in Le Monde.

Mais Donald Trump sait lui aussi tirer profit des bots. Le chercheur d’Oxford Philip Howard, qui s’intéresse à la « propagande computationnelle », a analysé les tweets publiés autour du débat entre les deux candidats à la présidentielle américaine, rapporte la BBC. Selon ses travaux, 32,7 % des tweets pro-Trump, soit près d’un tiers, seraient en fait l’œuvre de bots, contre 22,3 % des tweets pro-Clinton. En tout, affirme le chercheur, 576 178 tweets auraient ainsi été publiés automatiquement en faveur de Donald Trump, contre 136 639 pour Hillary Clinton.

Read the full article here.

Le MondePhil HowardU.S. Presidential DebateU.S. Presidential Election

Phil Howard • 18th October 2016


Previous Post

Next Post